Hellcats : save the cheerleader ?

Les films et séries centrés sur le cheerleading ne sont pas légion, à vrai dire seuls Bring It On et Fired Up me viennent à l’esprit ; cette discipline ayant souvent plutôt une place secondaire dans des productions sur le football américain. Il s’agit pourtant d’un sport très sérieux chez nos amis d’outre-Atlantique. Alors quand la CW lance une série dédiée à la discipline, on est forcément curieux.


Dans Hellcats, Marti perd, suite à des coupes budgétaires, sa bourse pour étudier le droit à l’université de Lancer, Memphis. Afin de pouvoir poursuivre ses études, elle se trouve alors contrainte de tenter sa chance dans une discipline dont elle avait pour habitude de se moquer : le cheerleading.

Basée sur le livre Cheer: Inside the Secret World of College Cheerleaders de la journaliste Kate Torgovnick – véritable plongée au coeur de la vie de trois équipes concurrentes et décrit comme le Friday Night Lights (le livre) des cheerleaders – Hellcats promettait pas mal ; mais vus les antécédents de la CW, capable du meilleur comme du pire, il valait mieux attendre de voir. Ca tombe bien, les deux premiers épisodes ont été diffusés aux US et on peut déjà se faire un premier avis.

La suite… »

Life Unexpected : la surprise de janvier

Pourtant j’en avais entendu parler, lu à son sujet, vu des photos, et puis j’ai oublié. C’est ça aussi de teaser les séries de janvier pendant l’été ou l’automne, quelle idée ? Sont fous ces américains. Heureusement on se réveille un matin et un nouveau pilote nous attend. On ne sait plus ce que c’est, on lance quand même, on sait jamais. Les premières images apparaissent et là c’est le flash. Mais oui, bien-sûr on l’attendait cette série ! Le titre « Life Unexpected » apparaît et c’est parti.


Après 15 années passées dans des familles d’accueil, Lux décide qu’il est temps de prendre le contrôle de sa vie et donc de s’émanciper. Elle se lance alors sur les traces de ses parents biologiques, un barman immature Nate « Baze » Bazile et une animatrice radio locale Cate Cassidy…

La suite… »