Piranha 3D : Gore, Sex & Fun

Un lac sous le soleil de l’Arizona, des milliers d’étudiants pour le springbreak, le fils ado du shérif local et la fille pour qui il a un faible… ça aurait pu faire un bon teen-movie. Ajoutez-y Alexandre Aja aux manettes et des piranhas préhistoriques affamés, et on s’attend déjà plus à flipper, accrochés aux accoudoirs de notre fauteuil. Une petite pincée de 3D pour être dans l’air du temps, des bimbos à la pelle, et on ne sait plus vraiment à quoi s’attendre. Mais avant d’y revenir, la bande-annonce afin que vous vous fassiez votre petite idée.


L’affiche, superbe, rappelait les Dents de la Mer ; le début du film continue dans l’hommage (Richard Dreyfus, le panneau de la ville, l’impossibilité d’interdire le lac pour des raisons économiques et j’en oublie) et plonge le spectateur dans une vraie ambiance d’horreur. Le talent du frenchie Alexandre Aja, qui officie en tant que réalisateur, scénariste et producteur, y est clairement visible. On stresse, on sursaute, on ferme les yeux, en bref on se fait avoir par toutes les ficelles habituelles.

La suite… »