7 jours plus tard

Et on se retrouve pour vous faire partager ce qui m’a marqué au cours de cette semaine passée.


Boulot : bouffé par le boulot cette semaine et pas envie de réfléchir en rentrant le soir ; le week-end a vraiment fait du bien

Engagement : comme une envie d’engagement politique dans l’air ; d’ailleurs pour les parisiens Huchon et Hidalgo présentent le programme socialiste mardi soir à la Mutualité et l’entrée est libre

Avatar : enfin vu le film événement de l’année (il était temps) ; bien aimé, mon avis à venir

PSG : difficile d’être supporter parisien ces dernières années ; Denisot président ?

Vide : l’impression d’avoir survolé cette semaine ; aime vraiment pas ça

Superbowl : c’est ce soir, c’est l’événement sportif de l’année aux US et l’une des seules occasions pour les Français de voir du football américain et de comprendre les subtilités de ce sport ; enjoy

By The People : The Election of Barack Obama

Vous pourriez penser que je suis obsédé par Obama, vous ne seriez pas si loin. Bien-sûr « obsédé » serait trop fort mais passionné sans aucun doute. Passionné par un Président charismatique même en ces temps politiquement plus durs ; mais à l’origine passionné par un candidat portant un souffle d’espoir pour tout un pays. Je l’ai déjà raconté ici mais du premier article sur un jeune Sénateur de l’Illinois lu dans Time Magazine à sa prise de pouvoir l’année dernière, j’ai suivi cette campagne d’aussi prêt que possible, de l’extérieur et de trop loin à mon goût. Il est justement temps de se plonger dans les coulisses de ces mois fous.

Retour deux ans et quelques mois en arrière, Barack Obama n’est qu’un des candidats à la nomination démocrate, loin derrière Hillary Clinton, lorsque s’ouvre en Iowa l’une des campagnes les plus passionnées de l’Amérique moderne. By The People : The Election of Barack Obama nous entraîne dans les coulisses des mois qui vont changer l’Histoire des Etats-Unis ; au contact des bénévoles qui vont mettre tout leur coeur derrière Obama, depuis le premier jour ; à la rencontre des principaux stratèges politiques qui vont construire la victoire finale.

La suite… »

7 jours plus tard

Et on se retrouve pour vous faire partager ce qui m’a marqué au cours de cette semaine passée.


Handball : la victoire d’une équipe de France vraiment un cran au dessus face à la Croatie pour un triplé historique ; juste bravo ! Les joueurs seront sur les Champs chez Adidas puis Renault en fin d’après-midi, si vous voulez les saluer.

Villepin : le jugement d’un scandale d’Etat et une belle défaite politique pour notre Président ; l’ancien Premier Ministre et premier flingueur en chef de Chirac est donc blanchi par la justice, Sarkozy se trouve diminué de l’avoir condamné trop tôt et le combat continue avec l’appel du parquet ; match retour à la fin de l’année mais en attendant Villepin fourbit ses armes pour 2012.

Obama : semaine chargée et reprise en main de la scène politique américaine avec le discours rituel de l’Etat de l’Union et un Q&A face aux Républicains ; ça nous change des apparitions de notre Président, si vous voyez ce que je veux dire…

Apple : d’abord pour l’iPad bien-sûr, au sujet de laquelle les réactions sont partagées et passionnées comme souvent avec la firme à la pomme, mais surtout parce que j’ai emmené mon MacBook chez le médecin du Store du Louvre jeudi ; un trackpad remplacé dans l’aprèm et un service parfait !

Séries Tv : que de bons épisodes cette semaine ; aux US avec les débuts de « Caprica », spin-off de « BattleStar Galactica », et la fin de « Dollhouse » ; mais aussi de l’autre côté de la Manche, avec le retour de « Skins » et de « Secret Diary of a Call Girl » ; on reparle de tout ça très bientôt.

Elle est née la divine iPad

Elle était attendue, tout le monde en parlait depuis des mois, tout avait été dit à son sujet, des rumeurs plus ou moins réalistes remplissaient les blogs high-tech mais aussi les médias grand public. Preuve que depuis l’iPhone, Apple n’est plus l’apanage des fans boys et autres geeks. Et voilà, Steve Jobs, grand gourou de la secte à la pomme, l’a enfin annoncée hier en direct de San Francisco.

Oui elle est jolie – la taille des bords peut surprendre mais finalement assez logique ne serait-ce que pour la tenir en main – elle est vraiment fine et son écran semble sublime. Et franchement la vidéo officielle de présentation donne envie. Niveau technique, vous êtes assez grands pour lire les détails sur le site d’Apple si ça vous intéresse mais on peut néanmoins noter que l’iPad embarque le nouveau processeur fait maison d’Apple, un écran LED multi-touch de 9,7″ et mesure 24,3cm sur 19cm pour une épaisseur d’1,3cm.

La suite… »

Life Unexpected : la surprise de janvier

Pourtant j’en avais entendu parler, lu à son sujet, vu des photos, et puis j’ai oublié. C’est ça aussi de teaser les séries de janvier pendant l’été ou l’automne, quelle idée ? Sont fous ces américains. Heureusement on se réveille un matin et un nouveau pilote nous attend. On ne sait plus ce que c’est, on lance quand même, on sait jamais. Les premières images apparaissent et là c’est le flash. Mais oui, bien-sûr on l’attendait cette série ! Le titre « Life Unexpected » apparaît et c’est parti.


Après 15 années passées dans des familles d’accueil, Lux décide qu’il est temps de prendre le contrôle de sa vie et donc de s’émanciper. Elle se lance alors sur les traces de ses parents biologiques, un barman immature Nate « Baze » Bazile et une animatrice radio locale Cate Cassidy…

La suite… »

Le Livre d’Eli : après le déluge…

Aller au ciné à l’aveugle est à la fois un plaisir et un risque. On essaie de limiter le risque en jetant un oeil rapide  aux critiques et de maximiser le plaisir en ne lisant pas le synopsys. Alors quand en plus on a pas eu besoin de choisir le film c’est parfait ! C’est dans cet état d’esprit que j’ai vu Le Livre d’Eli dimanche, incrusté dans une session ciné avec des gens très agréables.

Dans un futur post-apocalyptique un homme traverse seul des Etats-Unis dévastés après une guerre de trop, devenus un territoire sauvage dominé par la loi du plus fort. Eli marche vers l’ouest, se protégeant des attaques, se battant pour survivre et laissant de côté les plus faibles. Eli est en mission, il protège un livre, un livre convoité par un autre…

La suite… »

La Zone du Dehors, Alain Damasio

L’avantage de mon job c’est qu’on voyage beaucoup, le désavantage c’est que c’est généralement en RER/Métro, et que mes destinations sont plus proches de La Défense que de New-York, Shangaï ou San Francisco. Et pour occuper tout ce temps passé en espace confiné, il faut trouver quelque-chose. C’est comme ça que je me suis remis à lire des livres et que j’en ai dévoré pas mal depuis, de quoi alimenter la rubrique « lecture » de ce blog, en commençant tout de suite par La Zone du Dehors d’Alain Damasio, recommandée par Viinz.

2084. Orwell est loin désormais. Le totalitarisme a pris les traits bonhommes de la social-démocratie. Souriez, vous êtes gérés ! Le citoyen ne s’opprime plus : il se fabrique. A la pâte à norme, au confort, au consensus. Copie qu’on forme, tout simplement. Au coeur de cette glu, un mouvement, une force de frappe, des fous : la Volte. Le Dehors est leur espace, subvertir leur seule arme. Emmenés par Capt, philosophe et stratège, le peintre Kamio et le fulgurant Slift que rien ne bloque ni ne borne, ils iront au bout de leur volution. En perdant beaucoup. En gagnant tout.

La suite… »