7 jours plus tard

Un petit tour rapide sur l’actu de la semaine.


Dérive sécuritaire : rien ne semble pouvoir les arrêter ; Sarko et sa clique sont prêt à aller jusqu’au coeur de l’extrême -droite pour récupérer des voix, tenter de faire oublier leurs autres dérapages et couvrir l’échec de leur politique de sécurité depuis 2002 ; alors cette fois, on annonce des déchéances de nationalité contraires à la Constitution, on expulse tous les Roms, on se ridiculise avec un faux sondage… et au passage on abîme l’image de la France, le New-Yok Times parlant même de xénophobie. Un grand bravo à notre gouvernement et vivement 2012 ; tout va bien…

Climat : la Russie est en feu alors que le Pakistan est sous l’eau, tout va bien…

Afghanistan : alors que la situation ne s’améliore que trop lentement, que les documents confidentiels publiés par Wikileaks embarrassent les états majors, les talibans viennent d’assassiner huit humanitaires occidentaux parce qu’ils étaient chrétiens, tout va bien…

Bus : les chinois imaginent le bus du futur, on verra ce que ça donnera mais l’idée est très bonne (même si un peu compliquée par rapport à un métro/tram aérien).

Ligue 1 : la championnat reprend ses droits et on va de nouveau pouvoir se passionner pour de matchs moyens ; après la première journée, Paris est en tête, mais la vision d’un Parc des Princes à moitié vide m’a fait mal au coeur…

Eté : il fait beau, la vie est plus douce, on traîne aux terrasses ou dans les parcs, Paris Plage est de retour et les New-Yorkais se baignent dans des bennes à ordures, tout va bien je vous disais !

Avatar – The Last Airbender

Abris bus, 4×3, critiques au 20h et dans les matinales radios, Le Dernier Maître de l’Air n’aura pas raté sa promo ces dernières semaines. Rien de bien extraordinaire pour un blockbuster annoncé et le premier épisode d’une nouvelle trilogie programmée pour squatter nos salles et engranger des millions de dollars pendant les prochaines années. Oui mais voilà, raté ! Non pas que le public soit passé à côté. Non la vérité est bien plus triste. Ce cher M. Night Shyamalan, scénariste, producteur et réalisateur, a flingué ce qui aurait dû être une superbe saga ! En bref n’allez pas voir Le Dernier Maître de l’Air, n’y perdez ni un centime de vos économies, ni une seconde de votre temps. Je vous l’accorde, je m’emporte un petit peu – mais le conseil est toujours valable – mais j’ai mes raisons, 61 raisons. Comme le nombre d’épisodes de la série animée, dont est tiré le film, Avatar – The Last Airbender.


Dans un monde divisé en quatre nations – l’Eau, l’Air, la Terre et le Feu – certains humains ont le pouvoir de maîtriser l’élément auquel ils appartiennent mais seul l’Avatar peut contrôler les quatre. Depuis l’origine du monde, les différentes incarnations de l’Avatar ont une mission essentielle : garantir l’équilibre entre les maîtres des différents éléments et la paix entre les nations.

Jusqu’à ce que le dernier Avatar, maître de l’Air, disparaisse de la circulation alors que la nation du Feu se lance dans une guerre pour la domination totale. 100 ans et de nombreuses souffrances plus tard, Sokka et Katara – frère et soeur adolescents de la tribu de l’eau du pôle Sud – découvrent Aang et Appa prisonniers de la glace d’un iceberg. Le premier, garçon de 12 ans, est l’Avatar ; le second, son fidèle destrier et ami, un bison volant. Il est temps pour les nouveaux amis de partir à l’aventure pour sauver le monde !

La suite… »

Back in business

Que vous dire ? Toujours dur de faire un post de retour – même si c’est devenu une habitude par ici. Absent depuis un bail, entre période très à vide, puis flemme d’écrire. Et pourtant, comme toujours, ce ne sont pas les idées d’articles qui ont manqué. Je ne vous aurais pas dit un mot de l’affaire Woerth alors qu’il y avait des kilomètres à écrire, pas fait partager mon hilarité devant la prestation de l’équipe de France (bah quoi on va pas pleurer non plus), pas raconté comment je suis finalement passé à l’iPhone… pas donc !

Alors ce soir, c’est décidé je reprends le clavier. Un téléfilm sur des amours adolescents dans la télé, une lumière a la cool dans le salon, quelques bougies qui brûlent sur la table, une tasse de lait choco à portée de main, je crois que là niveau ambiance je suis paré. Ne reste donc plus qu’à savoir ce dont je vais vous parler. Les sujets ne manquant pas, mon début d’été a été pas mal rempli niveau culture, films, bouquins et bien-sûr musique avec Solidays et des écouteurs dans les oreilles à chaque déplacement. Il se pourrait que ça fasse l’objet de billets, certains sont déjà avancés, comme quelques pages de Moleskine grattées dans le métro qui me ramenait de Longchamp après trois jours de festival…

Nuit déserte

L’été est aussi l’occasion de se poser, de réfléchir aux derniers mois passés ; une deuxième respiration après celle des fêtes ; surtout quand c’est aussi pour moi un changement d’année. L’air de rien, mes 24 ans se sont pointés, sans vraiment que je les voie venir ; au milieu de mes interrogations sur mon avenir, sur ma vie pro, sur ma vie perso, sur ce que je veux faire de ma jeunesse, sur ceux qui sont là et ceux qui sont loin ; au milieu d’un joli bazar dans ma tête donc.

Que faire de ma vie alors que je suis dans une voie toute tracée… Le sujet m’obsède ces derniers temps. Et hasard du calendrier, c’était aussi le sujet de ma séance de ciné de l’aprem. L’âge de raison confronte directement le spectateur à la question. Comment savoir ce qu’on voudrait être ? Peut-on interrompre le train de sa vie pour le faire prendre de tous nouveaux rails ? Je vous reparlerai peut-être du film en lui-même mais il est certain qu’on en sort pas sans réfléchir. Ca m’arrange pas tout ça…


Finalement le téléfilm n’était pas si gai que ça, même plutôt très sombre ; la soirée touche à sa fin et le sommeil se rapproche ; je finis ma tasse, j’éteins les bougies et je rejoins mon lit ; a bientôt par ici.

Un paquet de jours plus tard

Et dire que je voulais me remettre à écrire… Il faut croire qu’il me fallait un peu plus que l’envie pour que ça vienne. Pour tout vous dire, j’avais vraiment besoin d’un break, quelques jours loin de chez moi, de ma routine, de mon travail, juste de quoi reprendre la main. Dans le train qui me ramène vers Paris, il est encore un peu tôt pour savoir si ça aura suffit mais voilà au moins un petit tour d’horizon de ces dernières semaines pour commencer.


Thaïlande : une vraie crise profonde de « civilisation » qui dure depuis des années et a connu un pic ces dernières semaines avec l’occupation du centre économique de Bangkok par les chemises rouges ; les images ont fait le tour du monde et il est difficile de donner son avis sans connaître tous les dessous de cette histoire, mais une armée organisée qui charge à balles réelles des manifestants équipés de lances-pierres ça me dérange toujours ; au passage très déçu du traitement de cette journée par la majorité des médias occidentaux embarqués avec l’armée thaïlandaise.

Euro : la monnaie européenne a subi de sévères attaques ces dernières semaines, au point de remettre en cause son existence même pour certains ; en partie la faute de la Grèce mais aussi pas mal de nos politiques budgétaires à tous ; pas de bol pour ceux qui voulaient faire du tourisme (et j’en suis), bonne nouvelle pour notre commerce extérieur et notre tourisme intérieur ; en tant que pro-européen, difficile de croire qu’on puisse ne serait-ce qu’imaginer la fin de notre monnaie unique, ce premier petit élément concret dans notre vie quotidienne, bien plus puissant qu’un drapeau à 12 étoiles…

Rigueur : le mot est lâché, marrant d’ailleurs d’apprendre qu’il a été utilisé pour remplacer le mot « austérité » trop connoté ; il semblerait qu’il soit temps de couper les dépenses publiques, d’économiser de tous les côtés, tout ça plutôt que d’apprendre à compter le reste du temps, triste ; enfin bon on s’en remettra bien…

Sarkozy : et oui j’ai raté le troisième anniversaire de notre cher président alors je me rattrape ; le bilan n’est pas superbe, oui il y’a eu la crise, oui personne n’avait prévu sa puissance (mais les bons économistes avaient bien prévu une crise des subprimes, j’ai eu l’occasion d’entendre Michel Rocard expliquer au printemps 2007 que ce serait le premier défi du futur président), mais il était franchement difficile de croire à ces superbes slogans sarkozystes ; « travailler plus pour gagner plus » mais bien-sûr… et on est là, trois ans plus tard, un tas de promesses non tenues et d’espoirs déçus, alors qu’est engagée une réforme qui ne devait pas avoir lieu et que se profile déjà la prochaine élection présidentielle…

Marée Noire : le Golfe du Mexique est envahi par le pétrole de BP depuis plus d’un mois ; une catastrophe écologique, un impact économique et un terrain de bataille politique ; Obama a été clair, BP devra payer pour tous les dégâts occasionnés, en attendant ça continue de fuir…

Elections anglaises : un vote très serré, pas de vraie majorité, quelques jours de négociation et enfin un nouveau gouvernement ; envolées les belles années Blair, au revoir le Labour, les Conservateurs reprennent la main mais ils devront compter sur Nick Clegg et ses amis (heureusement pour l’Europe).

Apéros Facebook : il aura suffit d’un mort pour que nos chers médias et politiques s’emparent de l’affaire ; un gars qui avait trop bu et s’est tué lui-même, tragique mais loin de mériter cette attention ; oui mais voilà c’était l’occasion de les flinguer ces apéros, de faire réagir les électeurs de droite dans leur chaumière, c’est qu’ils sont fous ces jeunes ! Bien-sûr dans le principe je suis pour ces apéros, Facebook ou pas, parce que c’est toujours bien des jeunes qui font la fête ; dans la pratique c’est toujours plus compliqué, agitateurs, bagarres, déchets et bien-sûr alcool excessif, rien qui n’aille bien avec notre mode de vie « sécurisé » ; la question qui se pose alors est de savoir si c’est notre jeunesse qui est devenu folle ou si c’est le reste de la société qui est devenue trop sage ? un peu des deux sûrement et c’est bien dommage…

Foot : championnats et coupes européennes terminés, les têtes sont maintenant tournées vers le 11 juin et le début de la Coupe du Monde ; et après avoir été attaquée pendant des mois, l’Equipe de France est en train de reconquérir le coeur des Français avec un groupe qui vit bien, une première victoire ce soir et de très belles choses vues ; j’vais peut-être m’acheter une télé moi tiens… ;)

Séries : ce WE c’était la fin de deux séries cultes qui ont rythmé ces dernières années ; Lost et 24 ont tiré leur révérence (même si la dernière devrait revenir sous une autre forme) ; on peut penser ce qu’on veut de ces fins mais c’est toujours un peu d’émotion de dire au-revoir à ces persos qu’on a suivi chaque semaine…

Tant d’autres choses : parce que je pourrais en raconter des tas par ici mais que ça fait déjà pas mal, non ?

Social Media Revolution : pour terminer avec une petite vidéo pleine d’infos sur les médias sociaux

7 jours plus tard

Et dire que je devais reprendre l’écriture, l’envie était pourtant bien là cette semaine, deux idées d’article par jour et rien de publié au final. Ecrire est définitivement une discipline qu’il faut reprendre, ouvrir un document, commencer à noircir ces premières lignes, souvent les plus dures, le reste venant ensuite naturellement, les doigts glissant sur le clavier tentant de suivre l’esprit. Alors voilà il est aussi temps de reprendre cette discipline, en commençant par ne plus laisser passer plusieurs semaines entre deux épisodes de cette chronique.


Grèce : notre voisin européen, enfoncé dans une crise qui semble sans solution, a demandé l’aide que nous lui avions promis ; beaucoup d’argent que nous n’avons pas non plus, mais avons-nous vraiment le choix ? Agiter la sortie de l’Euro est ridicule ; ne pas vouloir leur venir en aide terrible. Et pourtant la position allemande est compréhensible, et sûrement plus un message à la France qu’aux Grecs, fatiguée de payer pour les déficits des autres cette Allemagne…

Goldman Sachs : ou comment la fameuse banque d’affaire qui s’était pas trop mal tirée de la crise est finalement rattrapée par la patrouille à propos de son rôle un peu trop important dans la déclenchement de cette fameuse crise ; avec un Français à la manoeuvre semble-t-il, une jolie illustration du pourrissage qu’entraîne un monde de la finance (et d’ailleurs) où le seul objectif est devenu de faire de l’argent…

Belgique : où l’impossible entente ; difficile de savoir si c’est un sujet qui préoccupe vraiment la population ou si c’est une bataille plus politique qu’autre chose, mais le résultat est là, un pays où la cohabitation franco-flamande semble devenue sinon impossible au moins très difficile.

Voile intégral : puisque c’est bien de cela dont il faut parler plutôt que de burqa ; alors qu’une loi l’interdisant sera sans doute bientôt votée (et que je suis bien incapable de me faire un vrai avis sur le sujet), une nouvelle polémique a fait rage cette semaine, où comment transformer une erreur de zèle en affaire nationale, une nouvelle fois notre gouvernement fait preuve de retenue et d’intelligence… ou pas…

Armée : parce que nos forces armées sont engagées sur différents fronts à travers le monde, mais plus particulièrement en Afghanistan et que la guerre ça fait des morts, un petit mot pour vous signaler deux articles qui m’ont particulièrement touché ; la lettre ouverte d’un capitaine du 2ème REP à Jean-Dominique Merchet de Libération mais surtout de l’excellent blog Secret Défense, et la réponse de celui-ci ; je suis particulièrement sensible au sort de l’armée ces derniers temps, sûrement plus pour des raisons plus personnelles que logiques, mais tout de même n’oublions pas que c’est pour une certaine idée de la France qu’ils se battent et meurent là-bas.

20h de France2 : un bail que je n’avais pas regardé ce JT (ou un autre à 20h d’ailleurs) et puis tombant dessus presque par hasard cette semaine j’ai été agréablement surpris ; un traitement sérieux de l’actu internationale, pas trop de temps perdu sur des faits divers, manquerait plus qu’ils sachent parler de politique et je serais tous les soirs devant mon poste pour la grande messe.

Foot : alors que Lyon s’apprête à jouer le tout pour le tout pour accrocher une finale de Ligue des Champions, Marseille s’envole vers le titre et Paris tente une nouvelle fois de sauver sa saison avec une Coupe ; reste donc Bordeaux à qui tout était promis en automne et qui aura finalement tout perdu ; allez bientôt la Coupe du Monde !

I Need A Dollar : découverte il y a quelques semaines accompagnant parfaitement le générique d’How To Make It In America, nouvelle série d’HBO dont il faut aussi que je vous parle un jour, la chanson d’Aloe Blacc vient de sortir ; téléchargeable sur toutes les bonnes plateformes légales.


Ah et pendant que j’y suis, ravi que cette chronique vous plaise et bienvenue à Marco qui se lance dans l’exercice.

28 jours plus tard

Presque un mois sans rien écrire par ici. Une nouvelle fois bouffé par le travail et l’absence totale d’envie de faire quoi que ce soit en rentrant chez moi. Ces périodes arrivent, pas trop souvent heureusement. Enfin bref les beaux jours sont là, l’envie est revenue avec eux et j’écris cette petite chronique depuis les jardins du Luxembourg, sous le soleil de la fin de journée ; un vrai plaisir !


Rumeur : on a beaucoup parlé de rumeurs ces derniers temps, non ? Marrant de la voir sortir auprès du grand public alors qu’elle a tourné pas mal sur Twitter avant les Régionales. Bilan de ces semaines d’agitation : un apparent dis-fonctionnement à la tête de la Sarkozie et une origine toujours inconnue pour cette rumeur…

Eruption Islandaise : non je ne prendrai pas le risque de nommer ce charmant volcan mais il aura mis beaucoup d’animation dans cette dernière semaine ; alors que la situation commence à se calmer, même s’il faudra sûrement un bon bout de temps avant que tout ne revienne à la normale, les premières critiques sur la gestion du fameux nuage font leur apparition. Ca vous apprendra à partir en vacances tiens !

Prostitution en bleu : décidément elle ne manque jamais une occasion de faire parler et de nous faire marrer cette équipe de France de foot ; continuez les gars, continuez… (ou pas hein !)

iPhone : et si la future génération du produit star d’Apple avait fait sa sortie prématurée sur le web ce week-end ? En tout cas, à la suite d’une histoire rocambolesque, Gizmodo a publié un premier billet pour nous décrire la bête ; j’aime assez, reste à affiner le design et surtout à attendre l’annonce officielle prévue pour dans deux mois…

Dr Who : le Docteur est de retour ; nouvelle tête, nouvelle accompagnatrice, toujours le même plaisir devant les épisodes ; allez un jour je vous en parle plus en détails, promis.

Dr Who - Photo

Fillotte : parce qu’elle est de retour en France après beaucoup trop d’absence, et avant peut-être de repartir, que c’est toujours un vrai bonheur de la voir et que ça lui fera plaisir un petit mot par ici ; gros bisous ma fillotte adorée!


Et c’est tout pour aujourd’hui, à très bientôt donc les jeunes.

Tout Ce Qui Brille

L’heure de la séance est dépassée, mais les gens continuent de s’installer, la lumière n’a pas encore complètement laissé place à l’obscurité et même le film n’a pas commencé. Et pourtant défilent déjà sur l’écran des images. Et oui nous voilà dans le tunnel avant-film de pubs et de bandes-annonces. Un moment qui peut osciller entre l’ennui et le très agréable, selon que vous êtes seul ou accompagné, selon que c’est votre troisième fois au ciné cette semaine et que vous les connaissez par coeur, et surtout selon la qualité des séquences. Les pubs locales ont rythmé mes débuts de cinéphile – ah le coiffeur et la boucherie du coin – d’ailleurs il faudrait que je note de vous en reparler de ce petit ciné de banlieue qui a marqué mes années lycéennes. Mais c’est surtout les bandes-annonces que j’aime, l’occasion de découvrir ou redécouvrir ce qui arrive dans les salles, le meilleur moyen d’avoir envie ou pas de voir un film. Et un soir, au détour d’une séance pas énorme, une bande-annonce pleine de fraîcheur qui déclenche l’envie.

Tout Ce Qui Brille - Affiche

Ely et Lila sont comme deux soeurs. Elles se connaissent depuis l’enfance, partagent tout et rêvent ensemble d’une autre vie. Elles vivent dans la même banlieue, à dix minutes de Paris.

Aujourd’hui, Ely et Lila ne veulent plus être à dix minutes de leurs vies. De petites embrouilles en gros mensonges, elles vont tout faire pour essayer de pénétrer un monde qui n’est pas le leur où tout leur semble possible.

Mais tout ce qui brille…

La suite… »