Des nouvelles neuves

Oui, oui, je sais, je délaisse ce magnifique blog, mais attention j’ai de presque super bonnes raisons cette fois !

La principale est bien sûr l’absence de connexion internet dans mon appart, ce qui pour un drogué comme moi est assez dur. Alors bien sûr j’aurais pu aller quémander le squat d’un wifi à mes voisins, mais j’ai un peu la flemme, et pis une désintox légère ne fait pas de mal non plus (légère parce que je suis connecté en quasi permanence sur twitter et gmail avec mon téléphone).

Pour l’instant rien de neuf dans cet appart, la machine à laver arrive samedi matin, le frigo suivra la semaine suivante et je vais essayer de recruter mon père pour une mission IKEA ce week-end histoire d’investir dans de vrais meubles et de faire taire les critiques qui fusent dans mon charmant entourage sur le style dépouillé des lieux ;) Ah si, j’ai terminé le montage de la commode achetée lors de la précédente session, de quoi ranger un peu et limiter l’effet Beyrouth de ma chambre.

Au final, je n’y passe pas tant de temps que ça chez moi, et le temps oisif n’est pas non plus immense ; c’est ça le principal avantage de la vie intramuros, le temps libre y devient une denrée rare et ça fait plaisir !

Bon voilà tout ça pour vous dire que je vais bien, que j’ai croisé la charmante Christa Theret hier soir (mais si l’interprète principale de LOL que vous avez intérêt à avoir vu depuis le temps que je vous bassine avec ! ;) ) et que son sourire me reste dans la tête (c’est peut-être ça une star après tout…), que la vie suit son cours et que quelques articles devraient tout de même fleurir dans les prochains jours pour fêter le retour du soleil.

Scar3D, l’horreur à l’état 3D ?

Hier soir, rendez-vous nous était donné au Club de l’Etoile pour l’avant-première de Scar3D, annoncé comme le premier film d’horreur en 3D. En général, j’aime assez les films d’horreur et j’avais vraiment envie de voir ce que donnait la 3D de nos jours. J’ai donc répondu présent et embarqué Audrey dans cette aventure.

Le film d’abord. 15 ans plus tôt, Joan a été la seule à échapper aux griffes d’un vicieux tueur en série, Bishop, mais elle en garde des traces à vie : une cicatrice sur le visage et la mort de sa meilleure amie. Aujourd’hui, Joan revient pour la première fois dans la ville qui a vu ces atrocités, et il semble qu’elle ne soit pas la seule à être de retour… Un pitch qui plonge direct dans l’ambiance, et pour ne pas la perdre, voilà la bande annonce de nos amis d’Allocine.

La suite… »

Ikea Session

Le week-end, certains vont au temple, à la mosquée ou à l’église, d’autres chez Ikea, chacun son pélerinage après tout ! Après avoir enfin trouvé un appart, le fabricant suédois était donc l’étape suivante obligatoire pour l’enfant nourri aux meubles en kits depuis sa plus tendre enfance, que je suis. Et oui j’avoue, je suis de ces gens pour qui un appartement ou une maison doivent être meublés au moins à 80% par du Ikea ; un extrêmisme qui m’a toujours fait voir les meubles des autres fabricants comme un peu moins beaux, moins pratiques, moins ingénieux… Une chose de plus que vous savez sur moi.

La suite… »

What a week…

Ce billet devait s’intituler « What a week-end » et aurait dû être publié en début de semaine. Mais comme j’ai laissé filer le temps, pensé à d’autres choses, trop d’autres choses, les pages noircies sur mon Moleskine sont restées à l’état papier. Alors il est temps de vous raconter tout ça rapidement.

La suite… »

The Bro Code, the awesome review !

Alors résumons ; vous savez déjà qui est Barney, vous savez déjà qu’il est le summum de l’awesome, vous savez déjà qu’afin de nous faire partager une petite part de sa sagesse il a écrit un guide pour tous les Bros, et maintenant vous allez avoir le droit à une plongée exclusive au cœur de cette Bible des temps modernes.

La suite… »

Dans la boîte aux lettres…

Il est de ces soirs où rentrant chez soi, on se demande comment on fera pour repartir le lendemain matin tellement la journée a parue vide et pleine de déceptions ; il est de ces soirs où la conjugaison des affaires de la vie n’est pas optimale ; il est de ces soirs où on se rend compte que rien ne va se passer comme ça aurait pu… Après quelques jours d’euphorie et de paix, il fallait bien que le manège redescende.

Quoiqu’il en soit, ma soirée a tout de même été un peu éclaircie par deux paquets, que j’attendais mais ne pensais pas recevoir si tôt : une affiche de l’ancien site Carte Noire et une commande Amazon.

La suite… »

Oscars 2009 : and the winner is…

Les Oscars ont donc été décernés dimanche soir au Kodak Theater de Los Angeles, lors d’une cérémonie présentée par Hugh Jackman. D’habitude je troque mes heures de sommeil  contre du grand spectacle à l’américaine mais, après ce week-end intense, je me suis résolu à faire l’impasse cette année.

Aucun prix pour les Français (oui on est chauvins quand même) ou presque, mais des satisfactions personnelles avec le triomphe de Slumdog Millionaire, 8 statuettes dont Meilleur Film et Meilleur Réalisateur, qui le mérite amplement (et qui, au passage, est produit en partie par Pathé, chauvins je vous dis) ; mais aussi la déception de Benjamin Button, qui ne repart qu’avec deux Oscars et aucun majeur malgré ses 13 nominations (comme quoi je ne suis pas le seul à ne pas en faire LE film) ; enfin, et surtout, les deux récompenses de Milk, avec le meilleur scénario et le meilleur acteur pour Sean Penn. Comme quoi je n’étais pas si à l’ouest dans mon article sur les Oscars. Le palmarès complet est par ici.

La suite… »