Archives de la catégorie 'Lecture'

Megalopolis : l’actu du très grand Paris et bien plus encore

La presse est en crise. Comment je le sais ? Mais c’est écrit dans les journaux voyons ! Je plaisante mais bien-sûr ce n’est pas si drôle, la presse peine à vivre par elle-même ; les restructurations des fleurons de nos kiosques ne cessent de se succéder alors que l’argent ne rentre plus dans les caisses. Triste état aux causes souvent discutées, le consensus tombant bien souvent sur le méchant internet. Intéressant donc de voir que des journalistes de cette génération web croient toujours dans le média papier.

C’est au moins le cas de l’équipe de Megalopolis. Composée majoritairement d’anciens de Sciences Po, cette petit bande a décidé de nous parler du très grand Paris à travers ce bon vieux papier. Après un premier numéro en février et un second en mai, le troisième a enfin rejoint nos kiosques il y a deux semaines. Son sommaire va d’un guide pour la prise de Paris à un état des lieux de la bd en banlieue, en passant par un dossier extrêmement complet sur les entreprises qui contrôlent l’Ile-de-France ou un autre sur la fièvre évangélique en banlieue ; ce qui devrait suffire à vous donner une bonne idée du spectre couvert par ce nouveau venu.

Megalopolis - Couverture #3

Donc Megalopolis, c’est : 64 pages, 3€50, tous les 3 mois, pratiquement pas de pubs (3 pages dans le dernier numéro, un peu plus dans le prochain on l’espère pour eux). Mais Megalopolis c’est surtout des sujets décalés et inattendus, des dossiers sans concessions, des plumes très agréables, en bref de la très bonne lecture. Le parti pris est très clairement pro Grand Paris, pas celui de Sarkozy, pas forcément non plus celui d’Huchon et Delanoë, mais juste celui des habitants de cette région ; une idée encore en construction et en mutation mais basée sur le constat simple qu’il est dommage que le périphérique soit une telle barrière. Et parce que la vie ne se résume, heureusement, pas à l’Ile-de-France, Megalopolis pose aussi son regard différent sur d’autres coins de la planète ; Pekin, Shangaï ou Berlin cette fois-ci, Rio dans le précédent numéro ; de quoi ouvrir un peu ses horizons.

La suite… »

L’Enfer de Matignon

C’est connu les Français ne s’intéressent pas à la politique, d’ailleurs les régionales prochaines devraient être une nouvelle démonstration d’abstention. On peut se demander pourquoi mais on ne le sait que trop : luttes partisanes constantes plutôt que gouvernement efficace, sur-communication par le vide et méconnaissance de nos propres institutions, entre autres. Malgré les cours d’éducation civique et les reportages télévisés, le club de ceux qui savent ce qui se passe vraiment derrière les portes de la République reste restreint. Ainsi après vous avoir invité à découvrir les coulisses de la Maison Blanche, il était temps de passer au pouvoir français et plus particulièrement Matignon.

L'Enfer de Matignon - Couverture

Un voyage extraordinaire dans les couloirs de Matignon, raconté par ceux qui l’ont vécu. Extraordinaire parce que l’auteur a réussi à obtenir, pour la première fois, le témoignage de tous les Premiers ministres qui s’y sont succédés depuis 30 ans. C’est donc à travers leur regard qu’on pénètre dans les bureaux du pouvoir.

On y découvre l’obsession des médias (jusqu’à la servilité), l’absurde centralisation qui fait remonter à Matignon les décisions les plus minuscules (nomination d’un sous-préfet !), les relations foncièrement perverses que le régime a institué entre le Président et le Premier Ministre, l’incroyable consanguinité qui organise la distribution des hauts postes, la versatilité des conseillers (des projets lancés sans se préoccuper de l’application des lois), les agendas surchargés volontairement par la bureaucratie.

La suite… »

La Zone du Dehors, Alain Damasio

L’avantage de mon job c’est qu’on voyage beaucoup, le désavantage c’est que c’est généralement en RER/Métro, et que mes destinations sont plus proches de La Défense que de New-York, Shangaï ou San Francisco. Et pour occuper tout ce temps passé en espace confiné, il faut trouver quelque-chose. C’est comme ça que je me suis remis à lire des livres et que j’en ai dévoré pas mal depuis, de quoi alimenter la rubrique « lecture » de ce blog, en commençant tout de suite par La Zone du Dehors d’Alain Damasio, recommandée par Viinz.

2084. Orwell est loin désormais. Le totalitarisme a pris les traits bonhommes de la social-démocratie. Souriez, vous êtes gérés ! Le citoyen ne s’opprime plus : il se fabrique. A la pâte à norme, au confort, au consensus. Copie qu’on forme, tout simplement. Au coeur de cette glu, un mouvement, une force de frappe, des fous : la Volte. Le Dehors est leur espace, subvertir leur seule arme. Emmenés par Capt, philosophe et stratège, le peintre Kamio et le fulgurant Slift que rien ne bloque ni ne borne, ils iront au bout de leur volution. En perdant beaucoup. En gagnant tout.

La suite… »

The Bro Code, the awesome review !

Alors résumons ; vous savez déjà qui est Barney, vous savez déjà qu’il est le summum de l’awesome, vous savez déjà qu’afin de nous faire partager une petite part de sa sagesse il a écrit un guide pour tous les Bros, et maintenant vous allez avoir le droit à une plongée exclusive au cœur de cette Bible des temps modernes.

La suite… »

Dans la boîte aux lettres…

Il est de ces soirs où rentrant chez soi, on se demande comment on fera pour repartir le lendemain matin tellement la journée a parue vide et pleine de déceptions ; il est de ces soirs où la conjugaison des affaires de la vie n’est pas optimale ; il est de ces soirs où on se rend compte que rien ne va se passer comme ça aurait pu… Après quelques jours d’euphorie et de paix, il fallait bien que le manège redescende.

Quoiqu’il en soit, ma soirée a tout de même été un peu éclaircie par deux paquets, que j’attendais mais ne pensais pas recevoir si tôt : une affiche de l’ancien site Carte Noire et une commande Amazon.

La suite… »

L’abus d’open space tue !

Non pas de nouvelle annonce de suicide dans un grand groupe, ni même de vidéo virale sur des combats au bureau. Rien de cela mais une réaction à la lecture d’un livre passionnant : « l’Open Space m’a tuer », d’Alexandre des Isnards et Thomas Zuber, qui traite des nouveaux comportements au travail.

La suite… »

Les dessous d’Hollywood

Le seul avantage à travailler en banlieue et de faire 2h minimum de trajet par jour, c’est qu’on a du temps pour lire. J’ai donc profité de mon mois d’août pour retrouver mon goût pour la lecture. Et pour le concilier avec mon amour du cinéma à travers deux ouvrages de Peter Biskind, ancien rédacteur en chef du Premiere américain : « Le Nouvel Hollywood » et « Sexe, Mensonges et Hollywood« .

\"Le Nouvel Hollywood\" et \"Sexe, Mensonges et Hollywood\" couvertures

La suite… »